Maison de la Santé  Charleval-en-Provence

Client Commune de Charleval-en-Provence     Surface 723 m²     Budget 1.4 M€    Phase Concours 2020       

Bureaux d'études  Axiolis structure • Energie-R fluides thermique • BET Lamour VRD • Puya paysage paysagiste Artec 64 économiste • Igetec acoustique   Images Studio XY

Ce projet est une collaboration entre Studio Aimée Mario & MOA Architecture

La Maison de la Santé de Charleval doit symboliser la qualité de l’offre de santé en milieu rural. Se soigner vient du latin somniare, qui donne le verbe songer, dans le sens de l’action de songer à quelqu’un, d’y faire attention. Cette étymologie nous a guidée vers une architecture qui évoque un patio, un impluvium, un archétype méditerranéen que nous proposons d’appeler le cloître, en écho à l’Abbaye de Silvacane. La Maison de la Santé s’inscrit dans le tissu urbain par deux intentions fortes : s’aligner sur toutes les rues pour qu’aucune façade ne soit considérée comme arrière, et se limiter uniquement en rez-de-chaussée pour ne pas masquer la vue des voisins. Nous considérons que la santé doit être accessible. Etre uniquement en rez-de-chaussée, c’est offrir une pratique commune pour tous, sans ambiguïté.

L’autre dualité du projet est sa matérialité. Les murs en monobriques et la charpente en bois sont des principes constructifs simples, écologiques et rapides à bâtir. Côté rue, un enduit à la chaux blanc cassé évoque les façades voisines. Côté cloître, les façades en bois habillent délicatement l’écrin de verdure et ses plantes médicinales. Notre souhait est d’offrir aux Charlevalois une atmosphère familière et sereine. En période de froid, les salles d’attentes sont des petits salons d’hiver baignés de soleil avec vue sur jardin. Lors des beaux jours, l’attente se fera à l’air libre bercé par les clapotis de la fontaine. Autour du cloître s’enroulent les salles de soins, toutes traversantes, ventilées et faciles d’accès. Ces dispositifs simples répondent aux préoccupations environnementales de notre siècle en s’inspirant des architectures d’antan. Car comme l’écrit Héraclite, la santé de l’Homme est le reflet de celle de la Terre.

Vues aériennes

Le patio en automne

Plans