Architectes • Urbanistes • Méditerranéens

Aimée Caputo a eu une vie épique. Née à Tunis dans les années 1920, elle parcourt le territoire français au gré des mutations de son père, capitaine de l’armée française. Une longue halte à Albi, la ville rouge, Aimée découvre Toulouse-Lautrec le portraitiste de génie et ses couleurs pastels. Comme beaucoup de français à cette époque la vie d’Aimée est marquée par les différentes guerres. Aînée d’une grande fratrie, elle endosse rapidement le manteau de la fille forte et courageuse pendant l’absence de son père, alors prisonnier de guerre. À son retour s’ensuit une nouvelle traversée vers le soleil puisque la famille amarre en Algérie. La chaleur, les couleurs vives et les épices l’imprègnent. Une ballade sous les orangers, un cinéma et l’amour de sa vie Gabriel lui tiendra la main pour l’éternité.

Aimée découvre l’architecture en travaillant pendant quelques années au sein d’un studio algérien. Puis la longue absence de Gabriel pour l’Indochine, lui aussi militaire, et les difficiles années pré-libération de l’Algérie l’empêcheront de continuer sa carrière mais renforceront le caractère d’Aimée et la doteront d’une ténacité et d’une générosité envers ses proches hors pair. Un départ précipité vers l’Allemagne et son atmosphère froide déracine un temps Aimée.

La dernière étape de son parcours sera Marseille, enfin. La ville accueillera Aimée et sa famille à bras ouverts. Elle y trouvera enfin son éden bercé par les cigales, protégé par les collines de Marcel Pagnol, réchauffé par le soleil sous le regard rassurant de Notre Bonne Mère !

Mario Nobile naît dans le petit paese de Truzzi dans les collines de la province de Piacenza en Italie. Il est l’aîné d’une famille qu’il quitte très jeune pour subvenir à leurs besoins et fuir la misère qui frappait alors le pays. À Marseille, il trouve une terre d’accueil et une place au fil du temps, au gré de travail et de partage sans limite. Pendant des dizaines d’années, il est un maçon consciencieux sur des chantiers de toute taille. Sur celui de la Cité Radieuse de Le Corbusier, boulevard Michelet, il est émerveillé par la dimension des fenêtres et par la lumière à l’intérieur. Elle porte bien son nom la maison du fada ! Il œuvre aussi à la construction du Centre Bourse ou encore à la rénovation de l’appartement de l’emblématique maire de Marseille Gaston Defferre, rue Neuve Sainte Catherine. Son accent chantant, ses mains travailleuses et son humour l’ont aussi bien aidé à remporter quelques parties de boules à Endoume. 

Aimée et Mario sont nos grands-parents. Leur générosité, leurs voyages et leur vie représentent notre source d’inspiration commune.

L'agence

Studio Aimée Mario est une agence d'architecture et d'urbanisme basée à Marseille. Du territoire à la poignée de porte, nous travaillons à toutes les échelles de l'aménagement de l'espace et sur tous types de programmes. Nos influences méditerranéennes privilégient un rapport fort avec l'environnement, le « déjà là » et les plaisirs simples. Pour y parvenir, nous nous imprégnons de l'histoire, nous étudions le rapport à la ville et au contexte puis nous décortiquons les pratiques existantes et futures. L'acte de projet n’incarne pas une unique direction imposée par l'architecte mais une collaboration riche d'échange et de partage avec nos clients. Nous collaborons avec des maîtres d’ouvrage publics comme privés sur la région Sud, à Lyon et à Paris. N'hésitez pas à nous contacter, nous serons très heureux de faire votre connaissance et partager votre histoire….

Hélène Caputo

Je suis née à Marseille en 1990. Architecte passionnée d’histoire, j’ai profité d’une année d’étude à l’Ecole Polytechnique de Milan pour élargir mes connaissances en patrimoine et en culture constructive. Le patrimoine s’est donc rapidement installé aux premières loges de mon univers architectural, autant dans la contemplation d’un bâtiment que dans sa réalisation et son impact urbain. Le retentissement d’un bâtiment et son écho sur la ville s’appréhende avant sa réalisation.  Pour y parvenir, l’architecte s’imprègne de l’histoire et étudie les pratiques des usagers. Il sait se mettre en retrait puisqu’il ne s’agit pas de « son » bâtiment mais de celui du bâtiment de « tous ». À travers ce principe, je considère l’acte de bâtir non pas comme une unique direction imposée par l’architecte mais comme un moment d’échange. 

DSCF3374.jpg

Yannick Nobile

Je suis architecte et urbaniste, diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Marseille et de l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional d’Aix-en-Provence. Je considère la place de l’Homme en tant qu’individu de passage sur Terre. Mon diplôme intitulé Marseille Capitale de l’Agriculture racontait le retour de la nature en ville par le projet urbain et architectural. Parallèlement, j’ai créé avec un groupe d’architectes l’association des anciens diplômés de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille dénommée Lis Avi et que je préside depuis 2014. L’association regroupe aujourd’hui plus de 1000 adhérents. Je suis à ce titre impliqué bénévolement dans l’insertion professionnelle des jeunes architectes par le biais du site lis-avi.com et co-organisateur d’un cycle de conférences annuel sur la création d’entreprise.

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône

Studio Aimée Mario, Architectes & Urbanistes à Marseille

Créé par Mathilde Lebreuil - 2020